Mme Louise Villeneuve

À ses yeux, l’essence de la psychothérapie a ses racines dans le désir de cheminer dans une relation avec une personne professionnelle, à l’écoute et respectueuse afin de retrouver un équilibre ou apaiser une souffrance. Il peut s’agir d’une situation actuelle ou passée qui affecte l’humeur ou provoque de l’anxiété, de défis ou de difficultés dans les relations interpersonnelles, ou encore d’une réflexion à une étape de vie importante.

Expériences professionnelles

Dès 1992, elle s’est activement impliquée au sein du mouvement communautaire, plus particulièrement dans des organismes dédiés à la famille dans la période de la petite enfance (inspirée des travaux de Françoise Dolto, psychanalyste) et de la périnatalité (avec un intérêt marqué pour la dépression post-partum). En parallèle, à partir de 1998, elle offrait un service de psychothérapie familiale et individuelle en bureau privé à une clientèle aux besoins variés.
Tout en maintenant la pratique de la psychothérapie en bureau privé, elle a travaillé pendant une période de 12 ans dans le domaine de l’évaluation des risques et de la prévention de la conduite automobile avec les facultés affaiblies. Par ailleurs, depuis 2009, elle agit en tant que formatrice au Grand Séminaire de Québec auprès des séminaristes.

Formation et approches privilégiées

Devant la complexité de l’Être humain, elle a d’abord cherché à comprendre son développement et son fonctionnement au sein de l’approche psychodynamique. Plus tard, après une incursion dans un travail plutôt corporel, elle s’est intéressée au mouvement humaniste-existentiel, ce qui l’a conduite à une formation postuniversitaire de la psychothérapie eidétique. L’analyse eidétique est une approche intégrative qui considère l’humain dans toutes ses dimensions et qui place l’image mentale au cœur même du système. Elle met l’accent sur la qualité de présence attentive et relationnelle du thérapeute à l’expérience de la personne (tant dans la relation client-thérapeute que dans l’expérience éprouvée lors de la visualisation en image) pour aborder tant la symptomatologie, les enjeux développementaux que des thèmes existentiels.
Pour plus d’informations : www.image-eidetique.com

Intérêts particuliers

Considérant que la personne-thérapeute est son principal outil de travail, elle est soucieuse d’approfondir ses connaissances théoriques et de les maintenir à jour. Elle est également active à nourrir son propre développement personnel.
Par ailleurs, elle contribue au développement de la profession de psychologue par son implication bénévole au conseil d’administration du Regroupement des psychologues cliniciens et cliniciennes de Québec.

Share: