Mme Sophie Tanguay

Elle termine sa dernière année de formation clinique au doctorat en psychologie (D.Psy) en complétant son internat avec le Réseau Sagesse et les Forces canadiennes. Son essai doctoral porte sur l’importance du statut d’athlète au sein du concept de soi et son influence sur le bien-être psychologique des sportifs.

Expériences professionnelles

Au cours de son stage à la clinique universitaire, elle a desservi une clientèle adulte présentant diverses difficultés (deuil complexe, difficultés relationnelles, déprime, gestion des émotions, blocage émotionnel, manque d’énergie). Elle a ensuite effectué son premier internat au sein d’une école secondaire où elle a accompagné des adolescents provenant du programme sport-arts-études, général et adaptation scolaire. Durant les six derniers mois de son internat, elle a été sélectionnée pour combler le poste de psychologue à temps partiel en tant que doctorante inscrite au registre de l’Ordre des Psychologues du Québec au sien de la Comission scolaire de la Capitale.

Parallèlement, Sophie Tanguay accumule des heures d’interventions auprès d’équipes sportives et d’athlètes en vue d’obtenir l’accréditation de l’Association Canadienne de Psychologie du Sport. Son intérêt débordant l’a amenée à participer à divers événements (Symposium Provincial de la Performance Sportive), conférences (l’entraînement perceptivo-cognitif de l’athlète) et formations (tolérance à l’incertitude et la gestion des doutes) en psychologie de la performance.

Formation et approches privilégiées

Mme Tanguay a été exposée à une variété d’approches ce qui lui permet de développer, en collaboration avec le client, une compréhension globale de la situation puis d’explorer différents moyens d’atteindre les objectifs fixés. Lors de son année de stage, elle est intervenue sous une approche expérientielle humaniste centrée sur l’émotion (Emotionally focused therapy) et a suivi un programme d’entraînement aux habiletés de pleine conscience. Au cours de l’année suivante, lors de son internat, elle a pu intégrer des techniques de l’approche cognitive-comportementale et de l’approche positive centrée sur les solutions, en plus de suivre sept courtes formations sur des thématiques variées (stress et anxiété, TDA/H, douance, problèmes de comportements, gestion de classe, intégration des élèves allophones, évaluation intellectuelle à l’aide du WISC-V). Elle est également accréditée par le Centre de prévention du suicide de Québec pour avoir suivi la formation de 21 heures permettant d’intervenir auprès de la personne suicidaire à l’aide de bonnes pratiques. Cette année, elle intégrera la psychothérapie du lien (PGRO) qui met l’accent sur la qualité de la relation thérapeutique avec les clients et examine les enjeux relationnels émergeant.

Intérêts particuliers

Ses intérêts cliniques sont vastes (trauma, deuil, estime de soi, déprime et dépression, stress et anxiété, gestion des émotions, idées suicidaires, épuisement professionnel, difficultés interpersonnelles, couple, développement personnel, violences et agressions sexuelles). Elle souhaite aussi offrir des services d’orientation et d’accompagnement psychologiques aux athlètes et sportifs touchés de près ou de loin par des sujets touchant la santé mentale.

Share: